Stress et sexe ne font pas bon ménage

La dysfonction érectile peut être la cause des frictions qu’un couple rencontre dans sa relation.

L’incapacité de s’engager dans un rapport sexuel satisfaisant peut laisser un vide. Ce dont beaucoup d’hommes de prennent pas conscience, c’est que la dysfonction érectile est un état qui peut être inversé.

Stress et sexe

Les causes de la dysfonction érectile

La dysfonction érectile peut être provoquée par une série de facteurs divers. Quelques-unes des causes les plus fréquentes de la dysfonction érectile incluent les problèmes psychologiques tels que le stress, l’anxiété, la dépression et la culpabilité, mais aussi l’hypertension artérielle, le diabète, le surpoids, les maladies des reins et du foie et le manque de sommeil, entre autres choses.

Les problèmes psychologiques comme le stress, peuvent avoir un effet prolongé sur le mâle, comme par exemple de le rendre incapable d’avoir une érection. Beaucoup de nouveaux couples font cette expérience lors de leur première rencontre. L’homme est tellement stressé qu’il peut échouer dans la relation sexuelle. Il en résulte que le pénis ne peut avoir une érection complète ou que cette érection ne dure que quelques instants. Une expérience comme celle-ci ne sera pas seulement l’échec d’une nuit mais laissera à l’homme un sentiment d’incapacité.

L’exercice pénien est un « must »

Pour diminuer les risques de dysfonction érectile, l’homme devrait consacrer du temps à prendre bien soin de son corps. L’exercice régulier aide à la bonne circulation sanguine dans le corps et en particulier dans le pénis.

Toutefois, l’homme devrait également prendre le temps d’effectuer divers exercices avec son pénis. Le premier d’entre eux, appelé exercice de Kegel, fait travailler le muscle du corps qui contrôle le processus de l’éjaculation. En renforçant ce muscle, il est possible de faire durer l’expérience sexuelle plus longtemps et d’avoir des éjaculations plus fortes et intenses.

Le deuxième exercice porte le nom de jelqing et se pratique en faisant circuler le sang de la base à la tête du pénis. Ce procédé va amener les tissus du pénis à se développer, permettant ainsi un plus grand flux de sang dans le pénis au moment de l’érection.

Articles qui pourraient vous intéresser:

Exprimez vous!