Quinze choses que vous ignorez à propos de votre pénis

Tout au long de l’histoire, le pénis a déterminé la virilité. Soit les discussions à propos du pénis sont taboues, socialement inacceptable soit il est le sujet de conversations légères et de plaisanteries.

Ceci se voit dans le premier livre de l’Ancien Testament, la Genèse, où Abraham s’entend dire :

« Tout mâle parmi vous devra se faire circoncire. Vous devrez vous faire circoncire dans la chair de votre prépuce et cela devra servir de signe de l’alliance entre moi et vous »

Les Grecs anciens se sont aussi fixés sur le pénis, comme il est attesté par Callixène de Rhodes en 275 BC, qui a décrit un « phallus d’or de 55 mètres de long ». Le phallus doré était promené à travers les rues au cours d’un festival à Alexandrie, pendant que la population lui chantait des chansons et lui récitait des poèmes.

Penis Festival

Aujourd’hui encore, la taille du pénis reste une préoccupation considérable et une source d’inquiétude pour les hommes de tous âges, comme tout au long de l’histoire. Il y a de nombreuses retombées sociales et psychologiques, telles que l’inadaptation sociale, la peur des relations et le manque de confiance en soi. Beaucoup d’hommes éprouvent la nécessité d’élargir et allonger leur pénis dans le but d’améliorer leur estime de soi ou de satisfaire et d’impressionner leurs partenaires.

Vous trouverez ci-dessous quelques faits très intéressants quoi que peu connus, sur le pénis humain, l’érection et l’activité sexuelle masculine.

  1. Longueur moyenne du pénis : la longueur moyenne du pénis, au repos, est de 9 cm. De même, la longueur moyenne du pénis en érection est de 14 à 16,5 cm.
  2. Il a son propre cerveau : il est exact que le pénis se laisse moins commander que les autres parties du corps comme les bras et les jambes. Ceci parce que le pénis répond à une partie du système nerveux qui n’est pas toujours sous votre contrôle conscient. On l’appelle le système nerveux autonome, qui régule également le rythme cardiaque et la tension artérielle.
  3. Temps nécessaire pour avoir une nouvelle érection : le temps nécessaire à un homme pour avoir une nouvelle érection peut aller de 2 minutes à 2 semaines.
  4. Nombre moyen d’érections : la moyenne du nombre d’érections quotidienne est de 11. De même, la moyenne d’érections nocturnes est de 9.
  5. Le stress est mauvais pour le sexe : le stress psychologique s’adresse aussi au système nerveux sympathique et il a le même effet qu’une douche froide.
  6. Fumer peut raccourcir votre pénis : fumer peut raccourcir votre pénis de jusqu’à un centimètre. Les érections dépendent totalement d’une bonne circulation sanguine et le tabac calcifie les vaisseaux sanguins, étouffant la circulation érectile.
  7. Autres facteurs pouvant affecter votre pénis et vos érections : il y a bien d’autres facteurs qui peuvent causer une perte temporaire de 5 cm ou plus, comme par exemple, le froid, ou la natation. Dans ce cas, vous ne devez pas vous tracasser si vous tombez en-dessous de la moyenne.
  8. Connexion entre érection et longueur : chez les hommes, il n’y a pas de relation constante entre la taille du pénis au repos et sa taille en érection complète. Dans une étude portant sur 80 hommes, les chercheurs ont constaté que les accroissements de longueur entre pénis flaccide et pénis en érection peuvent varier considérablement, allant d’1 cm à 9 cm. Ce qui signifie que vous ne pouvez pas partir du principe qu’un homme qui a un grand pénis au repos en aura un beaucoup plus grand en érection. Et un homme dont le pénis semble tout petit pourra vous surprendre avec une grande érection.
    Une analyse de plus de mille mesures effectuées par le chercheur en sexologie Alfred Kinsey montre que les pénis les plus petits à l’état flaccide ont tendance à gagner jusqu’à deux fois la longueur de pénis plus longs au repos. En d’autres termes, l’homme dont le pénis non érigé est très petit arrivera généralement jusqu’à 100 pourcents d’augmentation de longueur en état d’excitation sexuelle. De même, l’homme dont le pénis non érigé est d’une taille large arrivera probablement jusqu’à 75 pourcents d’augmentation.
  9. Il a la forme d’un boomerang : sur une image IRM, le pénis apparaît distinctement comme un boomerang. Tout comme vous ne voyez pas, au-dessus du sol, la totalité d’un grand chêne, vous ne voyez pas la racine de votre pénis, cachée à l’intérieur de votre pubis et attachée à votre os pubien.
  10. Est-il possible de se casser le pénis ? quoi qu’il n’y ait pas d’« os pénien » il est malgré tout possible de se casser le pénis. Cela s’appelle fracture pénienne et ce n’est pas une blessure anodine. Quand cela arrive, il y a un « crac » ou un claquement audible. Ensuite le pénis devient noir et bleu et la douleur est terrible. La fracture pénienne est rare et elle survient typiquement chez les hommes plus jeunes, parce que leurs érections ont tendance à être assez rigides. Toutefois, on peut éviter la fracture du pénis en n’utilisant pas son pénis de manière trop brutale. Par exemple, la manière la fracture du pénis se produit habituellement quand un homme effectue des poussées trop rapides et trop violentes en faisant l’amour et qu’il heurte l’os pubien de sa partenaire. Une femme qui bouge trop frénétiquement quand elle est au-dessus de l’homme pendant la relation peut provoquer la fracture du pénis.
  11. La circoncision a-t-elle une influence ? La pratique de la circoncision sur les bébés de sexe masculin, pour des raisons médicales ou esthétiques, fait l’objet d’une controverse aux Etats-Unis. Mais récemment, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’ONUSIDA ont recommandé la circoncision pour les hommes adultes, en se basant sur le constat que les hommes dont le pénis a été circoncis ont un risque moins élevé d’être infectés par le HIV. Toutefois, malheureusement, un rapport de l’Organisation mondiale de la santé et du Programme commun des Nations-Unies sur le VIH/SIDA (ONUSIDA) estime que dans le monde, 30 % seulement des hommes âgés de 15 ans et plus sont circoncis.
  12. Vieillissement et érection : à l’âge de 28 ans, 95 % des hommes ne peuvent plus obtenir qu’un quart des érections qu’ils avaient à 20 ans. Et à 35 ans, ce n’est plus que 10 %. Quand l’homme vieillit, la fréquence des érections continue à baisser de manière spectaculaire.
  13. Vieillissement et maladie du pénis : en vieillissant, les hommes sont plus susceptibles d’être atteints d’une affection appelée syndrome de La Peyronie. Si leur pénis se plie trop fortement d’une certaine manière pendant l’acte sexuel, il se crée de petites déchirures dans le tissu et le pénis prend une forme courbe.
  14. Erection et circulation sanguine : des études ont montré que 75 % des hommes ont dans le pénis et les testicules une circulation sanguine pauvre ou réduite. Une faible circulation sanguine diminue l’hormone sexuelle masculine, ce qui provoque une baisse alarmante de la libido et du désir.
  15. Impact social lié à de mauvaises performances sexuelles : selon plusieurs estimations, plus d’une séparation sur cinq est due à un problème sexuel. En outre, l’impuissance est un motif de divorce dans 24 des Etats américains. Dans un récent sondage, près de 100 % des gens admettent qu’avoir un pénis plus grand et plus sain a fortement amélioré leur qualité de vie.

Articles qui pourraient vous intéresser:

Exprimez vous!