Pour une meilleure sexualité et un pénis sain

Quels sont les ingrédients qui demandent la prudence et pourquoi ?

D’une manière générale, quand l’idée d’« amélioration naturelle » du sexe, de la santé et de la performance sexuelles nous vient à l’esprit, nous pensons toujours à des plantes, à des suppléments et à des ingrédients qui sont bien connus pour augmenter la libido, jouent le rôle d’aphrodisiaques et sont exempts de tout effet secondaire ou indésirable. Ceci pourtant, ne reflète pas complètement la situation. Il existe en réalité plusieurs ingrédients naturels (et diététiques) qui, consommés de manière régulière, peuvent mener à une réduction de l’activité sexuelle, à une libido diminuée et même, parfois, à une impuissance masculine complète (dysfonction érectile).

Cigarette et érection

Vous trouverez ci-dessous un aperçu de quelques-uns des principaux ingrédients diététiques qui ne sont pas considérés comme bons pour la santé et l’activité sexuelle.

Le yohimbe (yohimbine)

Bien que parfois considéré comme aphrodisiaque et stimulant sexuel, les opinions divergent quant à la sécurité de la plante yohimbe. Il est exact que l’écorce de yohimbe a été utilisée comme aphrodisiaque (stimulant sexuel) pendant de nombreuses années et la yohimbine a récemment fait l’objet d’études en tant que traitement potentiel de la dysfonction érectile (impuissance masculine). Cependant, son ingrédient actif est un alcaloïde appelé yohimbine, qui est actuellement étudié par la FDA (Food and Drug Administration : Agence fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux.) Une petite étude clinique a par ailleurs été effectuée pour faire la preuve des effets du yohimbe ou de la yohimbine sur la croissance des organes sexuels ou de ses effets sur la performance sexuelle. Les essais cliniques ont obtenu des résultats contradictoires quant à son efficacité. L’écorce de yohimbe a été déclarée plante dangereuse en Allemagne, à cause de complications telles qu’une accélération du rythme cardiaque et de la tension artérielle ainsi que de l’insuffisance rénale. Le yohimbe ne devrait donc pas être consommé par des gens qui ont des problèmes cardiaques, de l’hypertension artérielle, de l’anxiété ou de l’insuffisance rénale, ni par les femmes enceintes ou par ceux qui prennent des antidépresseurs. Tous ces éléments font du yohimbe un médicament controversé dont ni les effets ni la sécurité n’ont encore pu être démontrés.

La nicotine (tabac)

Plusieurs études ont montré qu’il existe un lien étroit entre la consommation de tabac ou le tabagisme et les difficultés d’avoir une érection. Rappelez-vous que la nicotine est un vasoconstricteur, ce qui signifie qu’il resserre les vaisseaux sanguins et ralentit la circulation sanguine. A long terme, il a même été montré que le tabac peut occasionner des dommages permanents aux artères. Comme l’érection de l’homme dépend de la circulation sanguine, les chercheurs ont supposé que le tabagisme perturbait l’érection. Des études ont confirmé cette hypothèse. Dans la mesure où l’érection dépend du flux sanguin, fumer peut diminuer la force de l’érection, même pour deux cigarettes seulement, comme l’a montré une étude publiée par Addiction Behavior. Les résultats sont corroborés par une revue de toutes les études effectuées sur des hommes impuissants depuis ces vingt dernières années. La recherche a montré que 40 % des hommes atteints d’impuissance étaient des fumeurs, par opposition à 28 % de la population masculine en général.

La caféine

La caféine augmente la pression artérielle, un état qui est associé à l’infertilité masculine et à une perte de libido pour les deux sexes. La caféine met aussi un stress sur les glandes surrénales qui sont importantes pour la création de la plupart des hormones. Des études médicales montrent qu’une prise régulière de caféine diminue la production de testostérone et augmente la tension musculaire, ce qui rend la relaxation difficile. Ceci est néfaste car il est très important d’être dans un état de détente pour avoir une expérience sexuelle satisfaisante. Enfin, la caféine est un puissant vasoconstricteur et peut nuire à la capacité du pénis de se remplir de sang, ce qui peut provoquer des érections faibles ou une absence d’érection.

Le sucre (glucose)

Une des principales causes de dysfonction érectile chez les personnes atteintes de diabète est une glycémie élevée ; ce qui constitue le premier lien entre impuissance et diabète. Avoir un taux de glycémie élevé cause des lésions nerveuses et des dommages aux vaisseaux sanguins, qui tout deux affectent la capacité de l’individu à obtenir et à maintenir une érection. Quand les vaisseaux sanguins sont endommagés, ils sont incapables de libérer correctement l’acide nitrique. Cette libération d’oxyde nitrique est essentielle car l’oxyde nitrique est la substance chimique qui envoie aux artères des muscles du pénis le message que le moment est venu de se détendre et de permettre aux flux sanguin d’y entrer pour créer l’érection. Quand l’acide nitrique est bloqué par les vaisseaux sanguins endommagés, les vaisseaux sanguins du pénis se rétrécissent et ne peuvent admettre le flux sanguin nécessaire pour que se produise une érection complète.

Le cholestérol

Il semble que, comme pour la glycémie trop élevée, il y ait un nombre plus élevé d’hommes qui souffrent d’un excès de cholestérol et développent une dysfonction érectile ou de l’impuissance. Chez une personne qui a un taux élevé de cholestérol, des dépôts graisseux de forment sur les parois des artères (le processus est médicalement connu sous le nom d’athérosclérose). Ces dépôts graisseux se traduisent non seulement par une pression artérielle élevée qui peut conduire également à l’impuissance mais ils sont susceptibles de contribuer à l’impuissance elle-même, non seulement parce qu’ils réduisent davantage la bonne circulation sanguine dans le pénis mais aussi parce qu’ils interfèrent avec la capacité du corps de permettre aux vaisseaux sanguins de se dilater correctement pour obtenir une érection.

Le soya

Le soya est une source majeure de protéines dans de nombreux aliments et boissons. La FDA autorise les étiquettes à déclarer que la consommation de soya aide à faire baisser le cholestérol et d’autres études ont montré qu’elle réduit le risque de cancer de la prostate. Cependant, les chercheurs n’ont pas exclu la possibilité qu’un excès de soya puisse affecter la virilité. Ceci parce qu’un des manières dont il atteint ses objectifs de santé, c’est d’imiter l’hormone sexuelle féminine. Par conséquent, les aliments au soja ont un effet oestrogénique. Bien qu’il n’y ait aucune preuve qu’une consommation modérée de soja aura un impact négatif sur votre vie sexuelle, il est théoriquement possible qu’une quantité plus élevée ait cet effet.

En résumé, obtenir et maintenir une bonne santé sexuelle chez les hommes ne consiste pas seulement à éviter certains ingrédients alimentaires. Il faut aussi adopter un régime sain et bien équilibré qui contienne des composants de tous les groupes alimentaires. Selon la plupart des sexologues et des experts de la santé, l’une des meilleures manières d’améliorer la santé sexuelle est d’éviter ce qui est nocif et d’opter pour ce qui est sain. C’est ainsi que des choix alimentaires judicieux peuvent aussi aider à prévenir les troubles masculins comme la dysfonction érectile ou l’impuissance.

Articles qui pourraient vous intéresser:

Exprimez vous!