Implant pénien (prothèse érectile), un remède aux problèmes d’érections ?

Implant pénien gonflableLes implants péniens (également connus sous le nom de prothèses érectiles) ont été introduits comme le premier traitement organique efficace de la dysfonction érectile, il y a trois décennies. On considère qu’ils jouent un rôle important dans le traitement de la dysfonction érectile, là où d’autres traitements se sont révélés insatisfaisants. Toutefois, même s’ils apportent un bon taux de satisfaction et des résultats prévisibles, c’est la méthode la moins souvent choisie et c’est le traitement le plus invasif. En fait, l’implant pénien ne devait être utilisé que dans les cas médicalement clairs de dysfonction érectile et quand le problème semble ne pas pouvoir être résolu de manière naturelle ou à l’aide d’autres traitements médicaux ou naturels. Mais, le jeu en vaut-il la chandelle ?

Qu’est-ce qu’un implant pénien ?

Les implants péniens sont des appareils qui sont insérés dans le pénis pour permettre aux hommes atteints de dysfonction érectile d’obtenir une érection.

Différents types d’implants péniens

Il existe deux types de prothèses péniennes externes (par exemple, les dispositifs de constriction à vide) et internes (c’est-à-dire, des implants). Toutefois, en termes généraux et communs, le terme « implant pénien » se réfère habituellement à l’implant interne, placé à l’intérieur du pénis par voie de chirurgie.

1-    Les prothèses malléables, semi-rigides

L’implant pénien malléable est une simple tige de silicone déformable. La chirurgie de l’implant pénien prend entre 45 minutes et une heure. Le chirurgien pratique une incision sous le gland, à la base du pénis ou dans le bas abdomen. Ensuite, il étire le tissu spongieux du pénis, qui se remplissent normalement de sang au moment de l’érection. Ce tissu se trouve à l’intérieur de chacune des deux chambres creuses appelées corps caverneux (corpora cavernosa). Après rinçage de la zone avec du liquide antibiotique pour prévenir l’infection, le chirurgien choisit la taille correcte de l’implant et place les cylindres de l’implant à l’intérieur du pénis.
Implant Pénien Malléable

2-    Prothèses péniennes gonflables ou hydrauliques

La prothèse pénienne gonflable consiste en deux cylindres, un réservoir et une pompe qui sont placés dans le corps par voie chirurgicale. Les deux cylindres sont insérés dans le pénis et reliés par un tube à un réservoir séparé contenant du liquide. Le réservoir est implanté sous les muscles de l’aine. Une pompe est en outre connectée au système et placée sous les peaux flasques du scrotum, entre les testicules. Pour gonfler la prothèse, l’homme presse la pompe, qui transfère le liquide contenu dans le réservoir vers les cylindres dans le pénis et les fait s’enfler. En appuyant sur une valve de dégonflage à la base de la pompe, on ramène le liquide dans le réservoir ce qui dégonfle le pénis.

Implant Pénien Titan

Implant Pénien Gonflable Titan

Quand le pénis est gonflé, la prothèse rend la verge épaisse et rigide, comme avec une érection naturelle. Cependant la plupart des hommes estiment que leur érection est plus courte que leur érection naturelle.

Les effets secondaires possibles des implants péniens

Infection : si le patient souffre de douleurs pendant les deux mois qui suivent l’intervention chirurgicale, il convient de penser au risque d’infection lié à l’implant. Notons que les hommes atteints de diabète, de lésions à la moelle épinière ou de plaies ouvertes peuvent présenter un risque accru d’infection associée à la pose d’un implant.

Douleur : il peut arriver qu’on éprouve douleur ou inconfort au pénis dans les premiers temps après l’intervention chirurgicale et lors des premiers rapports sexuels après la pose. Dans la plupart des cas, la douleur disparaît après quelques semaines. Toutefois, des cas de douleurs permanentes (chroniques) ont été signalés.

Anomalie de forme et courbure : la mise en place d’une prothèse pénienne peut provoquer un raccourcissement de la verge, une courbure ou des lésions cicatricielles.

Allergie : les implants étant composés de toute une variété de matériaux synthétiques, les risques d’allergie (réaction d’hypersensibilité) à ces matériaux spécifiques sont assez élevés. Si une réaction d’hypersensibilité à l’implant se manifeste, la prothèse pénienne devra être retirée.

En outre, comme aucun acte chirurgical n’est totalement exempt de risques de complication, d’autres effets secondaires associés aux implants péniens incluent :

  • Des saignements incontrôlés, après l’intervention, pouvant nécessiter une nouvelle opération
  • La formation de tissus cicatriciels
  • De l’érosion (décomposition des tissus qui entourent l’implant)
  • Une défaillance mécanique

Somme toute, l’implant pénien ne devrait être envisagé que quand les médicaments pour traiter l’impuissance se sont révélés inefficaces ou que toutes les autres méthodes n’ont pas réussi à accroître la longueur et l’épaisseur de la verge.

L’un des meilleurs moyens basé sur l’utilisation d’un appareil mais néanmoins naturel pour résoudre le problème de la dysfonction érectile est l’utilisation d’extenseurs péniens basés sur la traction, qui non seulement traitent la dysfonction érectile mais constituent aussi une manière efficace d’augmenter de manière permanente la taille de votre pénis.

Articles qui pourraient vous intéresser:

Exprimez vous!