L’éjaculation précoce – Plus qu’un simple moment de honte

Parmi les hommes sexuellement actifs, plus de 70 % ont connu un épisode d’éjaculation précoce à un moment ou à un autre de leur vie. Si une période d’éjaculation précoce n’a pas de quoi inquiéter, la question devient plus préoccupante quand elle se produit presque systématiquement.

L’éjaculation précoce

L’ÉP se définit comme une éjaculation qui se produit juste avant, pendant ou immédiatement après la pénétration vaginale.

L’éjaculation prématurée peut exister dès l’enfance elle-même et est alors qualifiée d’ÉP primaire. En revanche, si le problème se développe à l’âge adulte, il est connu sous le nom d’éjaculation précoce secondaire.

Bien que ce trouble sexuel soit, sans l’ombre d’un doute, très embarrassant, il mène de plus à un manque d’estime de soi, à une frustration sexuelle et jusqu’à la rupture de la relation. L’angoisse de la performance aggrave le problème car les hommes qui sont préoccupés par l’éjaculation prématurée ont souvent tendance à éjaculer trop vite. L’anxiété au sujet de la taille du pénis et la comparaison irréaliste avec celle des autres hommes peut également provoquer l’éjaculation prématurée.

Chez un homme qui n’est pas capable de maintenir une érection assez longtemps, le risque d’éjaculer trop rapidement augmente en outre de façon drastique. Il existe donc une relation évidente entre la dysfonction érectile et l’éjaculation prématurée.

Vous n’êtes pas condamné à souffrir de ce trouble sexuel votre vie durant. Le problème peut être traité et vous pouvez alors recommencer à jouir d’une vie pleine et satisfaisante. Il existe des traitements médicaux et des solutions qui devraient être pris sous surveillance médicale car ils comportent leur part d’effets secondaires. Le Jelqing et les exercices de Kegel sont connus pour aider aussi. Et l’on dit en outre que les méthodes du « start-stop » et « stop-squeeze » sont efficaces. Toutefois, malheureusement, aucun de ces traitements n’est permanent. C’est un problème qui est plus psychologique que physique. Le traitement doit donc renforcer les capacités mentales.

Il est intéressant de noter qu’augmenter la capacité d’un homme à maintenir son érection constitue une aide pour prévenir l’apparition de l’éjaculation précoce. La théorie qui se trouve derrière cette science stipule que l’ÉP se produit principalement en raison d’une faible estime de soi dans le domaine du sexe. Les hommes qui souffrent de dysfonction érectile ont souvent tendance à souffrir aussi de dépression et se sentent inutiles au lit. Ce sentiment contribue à augmenter les épisodes d’éjaculation précoce. Se sentir capables de maintenir une érection vigoureuse et durable donne aux hommes une confiance dans leur capacité à prester et leur permet donc d’éviter les épisodes d’ÉP.

En résumé, améliorer la fonction érectile aidera également à diminuer les cas d’éjaculation prématurée. Vous devez donc, si vous souffrez d’épisodes fréquents d’éjaculation précoce, prendre en considération les méthodes qui favorisent l’apport de sang dans le pénis. Cette augmentation d’afflux de sang aidera à améliorer la qualité de l’érection qui, à son tour, aidera à augmenter l’estime de soi et partant, à guérir l’éjaculation précoce.

Articles qui pourraient vous intéresser:

Exprimez vous!