Anatomie du clitoris: ce que tous les gars devraient savoir

Le clitoris d’une fille est un organe sexuel complexe mais fascinant, qui partage de nombreux points communs avec votre pénis ! Il y a de nombreuses différences en ce qui concerne son apparence et son emplacement mais les fonctionnalités sont comparables. Par exemple, peu d’hommes peuvent atteindre l’orgasme sans stimulation directe de leur verge.

Anatomie du clitoris

C’est bien évidemment possible, mais ce n’est pas la norme. La partie correspondante du corps féminin est son clitoris – le corps entier du clitoris et pas seulement le gland clitoridien. Par conséquent, essayer de provoquer l’orgasme chez une femme sans caresser cet organe érectile est pour ainsi dire possible, mais peu probable.

Le vagin n’est pas si sensible que ça !

En ce qui concerne le vagin, mis à part cette petite région en forme de disque appelée « point G », c’est le conduit vaginal qui détient le plus de terminaisons nerveuses. Le vagin est sensible à la pression, mais la plupart de sa sensibilité se situe là où le canal vaginal se connecte au réseau clitoridien: le point G, le point A ou zone de l’AFE (zone érogène du Fornix antérieur) qui contrôle la lubrification, les points de contact extérieurs dans l’orifice vaginal et le gland du clitoris qui est recouvert par un capuchon.

Normalement, les hommes orgasment suite à l’excitation provoquée par la stimulation directe du pénis. L’équivalent pour les femmes se produit donc lorsque le gland du clitoris reçoit une stimulation directe, ou quelque part d’autre sur la structure entière du clitoris (complexe clitoridien). Alors parlons un peu plus de ce « complexe clitoridien » et de son gland.

Gland clitoridien: la pointe de l’iceberg

Le gland du clitoris est ce que la majorité des gens appellent tout simplement « le clitoris », « le bouton d’amour », « la cerise » ou « le clito ». Beaucoup de gens pensent que le clitoris n’est que la partie visible de ce petit morceau de chair, mais les scientifiques peuvent désormais prouver que cet organe est beaucoup plus grand qu’on ne l’imagine. Le gland du clitoris, qui n’est que la pointe visible du complexe clitoridien, se dresse et se remplit de sang quand une femme est excitée, tout comme le pénis d’un homme.

Le gland du clitoris a même un prépuce, appelé « le capuchon », qui le protège contre les infections et les stimulations involontaires, tout comme le prépuce masculin. Lorsqu’une femme est excitée, le capuchon se rétracte pour permettre une meilleure stimulation et il recouvre à nouveau le gland du clitoris juste avant l’orgasme.

Un des aspects les plus difficiles de l’anatomie féminine, c’est que le gland du clitoris et le complexe clitoridien ne sont pas facilement accessibles et vous ne pouvez pas simplement tendre la main pour attraper le clitoris de votre copine dans le feu de l’action ! Une bonne analogie: si l’extrémité supérieure du pénis d’un homme était attachée à son ventre, comment l’homme pourrait-il s’introduire à l’intérieur du sexe féminin ? Il ne pourrait pas.

L’homme serait alors dépendant de sa partenaire et la femme devrait se frotter contre lui ou le toucher pour lui procurer une stimulation directe pendant les rapports sexuels. C’est exactement ce dont une femme a besoin pendant l’acte. Le fait que l’organe le plus sensible de son corps soit enterré si profondément, rend le défi un peu plus intéressant, mais pas du tout impossible.

Pourquoi le clitoris est-il si bien conçu ?

Bien qu’il puisse être compliqué, il y a quelques avantages intéressants au niveau de la conception et de l’agencement du complexe clitoridien. Pour commencer, toute stimulation d’une partie du complexe affecte le clitoris tout entier. C’est la raison pour laquelle certaines femmes sont capables d’atteindre l’orgasme pendant les rapports sexuels avec seulement le mouvement de va-et-vient du pénis à l’intérieur d’elles. Ces mouvements tirent les lèvres vers le bas, frottant ainsi le capuchon du clitoris et indirectement le gland qu’il recouvre.

Fondamentalement, même si votre femme est capable d’orgasmer sans stimulation clitoridienne directe pendant les rapports sexuels, la pénétration vaginale provoque parfois la stimulation indirecte du clitoris dont elle a besoin pour aller jusqu’au bout de la jouissance sexuelle.

Anatomie du clitoris en image

Complexe Clitoridien

Articles qui pourraient vous intéresser:

Exprimez vous!